der logo
der iso 9001

DER EST CERTIFIÉE ISO 9001 DEPUIS MAI 2015

Permeabilité des réseaux de ventilation

permeabilite reseau
permeabilite

17 octobre 2017

La perméabilité à l’air d’un réseau de ventilation représente la quantité d’air s’échappant d’un réseau de gaines de ventilation. Elle se mesure en m3/h/m2, c’est-à-dire qu’elle rapporte le débit de fuite à la surface des gaines, et cela sous un écart donné (cf. Figure 2). Il est à noter que la perméabilité de concerne par les autres éléments du réseau (échangeur de chaleur, caissons, etc.) L’objectif d’un réseau étanche est d’optimiser le fonctionnement de la ventilation en assurant une circulation homogène, tout en évitant au moteur de fonctionner en sur-régime.

La réglementation

L’étanchéité à l’air du réseau de ventilation est représenté par une classe d’étanchéité de « Par défaut » à D. L’échelle étant inversée, « D » est la meilleure classe, « C » moins bonne d’un facteur 3, etc…

La limite de chaque classe est déterminer par un facteur d’étanchéité. La Réglementation Thermique 2012 (RT 2012) ne fixe pas d’objectif en matière de performance du réseau de ventilation pour l’étanchéité à l’air, mais impose un contrôle en cas de « valorisation » de cette étanchéité (un classement meilleur que « Par Défaut ». Depuis le 1er septembre 2017, un nouveau guide répondant au nom de « FD E51 – 767 » a été publié et précise certain critère de la mesure. On notera notamment :

Quel réseau mesurer ? 

Dans la cas où une opération présente plusieurs réseaux, seront dorénavant mesuré :

Maisons individuelles groupées et non accolées : Tous les réseaux sont mesurés

Maisons individuelles accolées ou logements collectifs traités individuellement : Échantillonnage

Bâtiments tertiaires, et bâtiments résidentiels collectifs avec système de ventilation desservant plusieurs logements : Échantillonnage

Étant entendu qu’un « réseau » correspond à un ventilateur : une ventilation hygro B est constituée d’un réseau, une DF de deux réseaux, 4 CTA représente 8 réseaux, etc…

Dans les cas d’échantillonnage, il convient de sélectionner un tronçon en prenant en compte :

  • Règle 1 : pour tout type de réseau

– Aj ≥ 10 % surface développée totale, et au moins 10m2,

– Et la section inclut au moins un té souche, s’il en existe sur le réseau,

– EtL/Aj≥1.

  • Ou règle 2 : pour les distributions par étage

– La section comprend un étage complet jusqu’au caisson de ventilation,

– Et Aj ≥ 20% surface développée totale, et au moins 10m2,

– Et le rapport d’essai donne la valeur de L/Aj.

  • Ou règle 3 : pour les distributions par colonne

– La section comprend une colonne complète jusqu’au caisson de ventilation,

– Et Aj ≥ 20 % surface développée totale, et au moins 10m2,

– Et le rapport d’essai donne la valeur de L/Aj.

 

Quand mesurer ?

La mesure réglementaire s’effectue à réception du réseau, ce qui signifie que le réseau est complet, et que l’ensemble des travaux pouvant affecter l’étanchéité sont terminés.

Dans la pratique pour des raisons diverses d’accès, d’avancement ou d’échantillonnage, certains éléments peuvent être exclue des mesures. Dans ce cas, la norme prévoir des coefficients prenant en compte ces points selon le tableau suivant :

FD E51-767 - coefficient

Enfin, la mesure s’effectue à une pression de fonctionnement conformément au tableau suivant :

FD E51-767 - pressions

Dans tous les cas, la mesure doit être effectué par un opérateur disposant de la qualification Qualibat 8721.

N’hésitez pas à nous soumettre vos problématiques de mesure de réseau afin de savoir quelles sont vos obligations et le protocole à appliquer, via contact !

 

Source : CEREMA, site RT Bâtiment, FD E51-767 de mars 2014 et FD E51-767 de septembre 2017

ACCÈS À TOUTES LES ACTUALITÉS DER

Formulaire de contact

Quelque soit votre demande, n’hésitez pas à nous en faire part.